L’encens et ses vertus

L’encens est peut-être THE objet que l’on connaît tous pour parfumer notre intérieur. Mais ces petits bâtonnets ne seraient-ils pas un peu plus qu’un simple parfum d’intérieur ?

Après vous avoir emmené sur les traces des Bols Tibétains, je vous invite aujourd’hui à en découvrir un peu plus sur l’encens, aujourd’hui réputé pour aider à la méditation et l’élévation spirituelle.

Il est tout d’abord intéressant de préciser que l’encens véritable est un arbre très particulier, que l’on appelle également oliban. L’encens correspond à la résine de ces arbres appartenant à la famille des Boswellia. Ils sont notamment cultivés en Inde, au Yémen, au Soudan, en Ethiopie ou encore en Somalie.

Cependant, de manière assez vulgaire, nous appelons encens tout ce que l’on fait brûler et qui dégage un certain parfum. Attention, l’article porte ici sur l’encens véritable et non sur tous les substitues ou usurpateurs de l’encens (certains bâtonnets n’ont d’encens que le nom et ne sont absolument pas issu de ces arbres particuliers).

Les Origines

Aucune date existe pour temporaliser les premières utilisations de l’encens. Cependant il semble juste de dire qu’il est utilisé « depuis toujours« . En effet, tous les continents, les cultes religieux, les ethnies, en ont utilisés à un moment donné.

L’encens et la fumée qu’il dégage ont quelque chose d’un peu magique … Traditionnellement, on faisait des fumigations et brûlait cette résine lors de rites religieux, de cérémonies de vénérations, ou encore comme offrandes aux dieux qui ont la réputation d’adorer ça ! Mais c’est surtout lors du culte des morts que l’encens semble avoir été le plus utilisé. Il permettrait en effet d’aider l’âme du défunt à monter au ciel, accompagnée des prières des vivants.

Certaines civilisations comme l’Egypte, la Grèce, la Rome Antique ou encore la religion juive ont sacralisé cet objet. Et il reste très utilisé lors des messes catholiques par exemple. Tout praticien en Yoga sera également témoin de l’utilisation de cette résine en début et fin de cours, car les bouddhiste considèrent que l’encens aide à l’élévation spirituelle.

La Récolte et la Composition

Pour récolter la résine d’encens, il faut s’armer d’un peu de patience … En effet, afin d’obtenir une résine de qualité, il faut attendre une dizaine d’année pour que l’arbre ait le temps de se développer. De plus, seul les arbres mâles produisent le produit tant attendu !

On commence par entailler l’écorce afin de laisser à découvert ce « sang » précieux. Puis il faut attendre environ 3 semaines avant de pouvoir commencer à récolter la résine. Durant ce temps elle durcit au contact de l’air, ce qui la rend plus solide et donc plus facilement récoltable et facile à travailler.

Comme vous le savez, on trouve beaucoup d’encens différents et qui ont des odeurs très particulières ! La résine d’encens est ensuite mélangée à d’autres plantes, épices et résines afin de conférer à chaque bâtonnet sa particularité : détente, méditation, vitalité, purification … Il en existe des dizaines ! À ce mélange est également additionné du charbon, pour permettre à l’encens de brûler.

Il faut cependant préciser qu’aujourd’hui, beaucoup de résines, de bois, d’écorces, etc, sont utilisés dans la fabrication de l’encens. Ils ne sont pas tous à jeter … Il faut surtout faire attention au fait que les produits soient naturels avant d’acheter.

Les Bienfaits

En brûlant, l’encens libère des molécules odorantes qui agissent directement sur nos systèmes nerveux et hormonal via les voies respiratoires. En inhalant ces odeurs, certaines hormones sont ainsi libérées et permettent une réponse physique de notre corps, notamment en produisant une émotion (c’est le même fonctionnement pour les huiles essentielles !).

Comme dit plus haut, chaque encens possède ses qualités propres : antibactérienne, purificatrice, dynamisante, décontractante, aide à la concentration, à l’élévation spirituelle … À vous de choisir ce dont vous avez besoin et envie !

L’encens possède également des vertus contre certaines maladies, notamment respiratoires.

Personnellement, au cabinet j’utilise avant chaque rendez-vous un encens purificateur à la sauge blanche. Il aide le lieu à se libérer d’énergies parfois lourdes et prépare l’espace à accueillir une nouvelle personne. À la maison, je préfère les encens méditatifs ou dynamisants, que je décline en fonction du moment de la journée.

Comment choisir son encens ?

Encore une fois, il est question de composition ! Afin d’avoir un produit de qualité et ne pas vous retrouver avec quelque chose de toxique, prêtez bien attention aux petites étiquettes qui vous indiqueront de quelle résine il s’agit, quels types de produits ont été rajoutés et surtout si l’encens est naturel ou non …

De part son effet de mode, beaucoup d’enseignes commercialisent des « encens » polluants et non vertueux pour notre santé ! Je vous invite donc à regarder attentivement ce que vous ramenez chez vous 🙂

Selon l’origine des encens que vous choisissez, vous aurez également un produit différent. Les encens indiens sont réputés très forts avec une fumée dense (car beaucoup utilisés dans la rue) à l’instar des encens japonais, qui sont beaucoup plus doux à faire brûler en intérieur.

La Fumée …

La fumée dégagée en brûlant peut être observée afin de vous donner des indications sur le lieu dans lequel vous êtes. Une fumée dense, lourde, qui reste en bas indique que le lieu est rempli de mauvaises énergies. À l’inverse, si la fumée s’étire vers le haut, c’est que le lieu est nettoyé. Plus la ligne de fumée sera droite, plus l’endroit sera sain !

En espérant que cet article vous ait appris certaines choses 🙂

2019-02-23T15:20:55+00:00

4 Commentaires

  1. La parenthèse psy 23/02/2019 à 18 h 17 min - Répondre

    Je ne connaissais pas l’histoire de l’encens et sa fonction, article très intéressant ! Vraiment !
    Je vais faire attention à la direction de ma fumée 😉

    Bises,
    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    • Héloïse 24/02/2019 à 22 h 25 min - Répondre

      Contente que cet article ait pu t’apprendre certaines choses 🙂

  2. Ornella 24/02/2019 à 21 h 29 min - Répondre

    Merci pour ce bel article sur les encens, j’en utilise moi-même et je trouve que c’est très puissant.

    • Héloïse 24/02/2019 à 22 h 25 min - Répondre

      Ca c’est sûr ! 🙂

Laisser un commentaire

3 × trois =