Le Massage

Se faire masser. Masser. Toucher. Se connecter à l’autre, pour le déconnecter. D’un mental, d’un stress, d’une peur.

Donner. Ne rien attendre en retour. Donner pour soi, à l’autre. Parce que c’est bon, parce que c’est doux, parce que nous en avons besoin.

Et aimer. L’aimer pour son divin. Pour sa beauté intérieure. Pour aller au-delà des apparences et mettre en lumière la meilleure partie de lui-même. Aller toucher Prajna.

Le Massage me permet de me tourner vers les autres. D’écouter, souvent sans mot, ce que l’autre a à donner. À faire transpirer. À faire évoluer.

J’aime mon métier. Pour ce qu’il est. Ce qu’il explore. Ce qu’il crée. Il me permet d’évoluer tous les jours, de découvrir de nouvelles parties de moi-même et d’ainsi apprendre à connaître l’autre.

Cet autre sans qui le massage n’est rien. Car le massage, ce n’est pas la technique d’un praticien. Ce n’est pas le nombre de protocoles qu’il saura appliquer sur un corps. Le massage, c’est l’échange entre le masseur et le massé. Ce massé qui accepte de se dévoiler physiquement, psychologiquement, émotionnellement. Et ce masseur, qui accueille sans jugement et avec beaucoup d’amour.

Toucher les êtres au plus profond. La peau, les muscles, les os, mais aussi les énergies, les sentiments, l’âme. Et accepter. Tout ce qui compose l’autre. Tout ce qui fait ce qu’il est.  Pour mieux le guider, pour mieux l’accompagner.

J’aime mon métier, car il me rapproche des gens. J’aime mon métier, car il me permet de me connecter à l’essence profonde de ce que je suis et d’aider les autres à le faire …

2018-05-06T20:08:12+00:00

Laisser un commentaire

17 − 14 =