Méditation Exercice 2 : Découvrir son temple intérieur

Voici un exercice de méditation que j’aime beaucoup : partir à la recherche de son temple et l’explorer.

Au fond de nous, nous avons chacun un endroit, que nous avons visité, que l’on imagine, en pleine nature ou en intérieur, etc, qui nous inspire la paix. Cette paix à laquelle on aspire tous …

Découvrir son temple, c’est découvrir un endroit dans lequel venir respirer, méditer, s’apaiser, et où personne ne peut venir nous déloger. Il est très important que cela soit un endroit où vous vous sentez protégés, un endroit où aucune pensée, ni personne, ne peut venir vous contrarier ou vous torturer.

Votre temple est un endroit sain, un terrain neutre dans lequel vous pouvez discuter avec vous même, faire le point sur : vos différents mondes, vos différents sentiments, vos différentes étapes de vie (enfance, adolescence, etc) … Et qui vous permet de vous connaître, de vous accepter tel que vous êtes.

Mais avant de pouvoir faire tout cela, il vous faut découvrir ce temple et l’explorer.

Pour moi, le meilleur moyen pour y parvenir est de vous placer en état de méditation. Installez-vous au calme, avec du temps devant vous, coupez le téléphone (!) et mettez-vous dans une position confortable. Si possible, évitez d’avoir mangé avant pour ne pas avoir le corps concentré sur la digestion et vous endormir …

Commencez par respirer, comme nous l’avons vu durant l’exercice 1. Prenez conscience de vous-même, de votre corps et laissez de côté toutes les distractions et soucis que vous pouvez avoir.

Puis, quand vous le sentez, une fois que vous vivez dans votre respiration, que votre esprit est calme : visualisez ce temple. Votre temple. Coloré, sobre, entre quatre mur, ouvert, peuplé d’êtres vivants (arbres, animaux, eau, etc), réel ou créé de toute pièce … Seule votre imagination, votre intuition et surtout votre ressenti sont importants.

Personne n’attend rien de vous. Et vous-même, n’attendez rien de vous. Ne vous forcez pas à visualiser quelque chose qui ne vous correspond pas. Si rien ne vient, c’est qu’il ne s’agit pas encore du bon moment. Réessayez plus tard, un autre jour, peut-être dans une pièce différente, dans une autre position, avec de l’encens, ou pas d’ailleurs, écoutez-vous, faites vous du bien !

Si votre temple se dessine devant vous, alors visualisez-le dans les moindres détails : visitez cet endroit. Observez de quoi il est fait, de quel essence est-il composé, que dit-il de vous ?

Puis faites jouer tous vos sens : qu’entendez-vous là-bas ? qu’y sentez-vous ? que pouvez-vous toucher et qu’est-ce que cela crée en vous ? peut-être même aurez-vous quelque chose à y goûter ?

Amusez-vous avec toutes les perceptions dont votre corps est capable et apprivoisez cet endroit. Plus vous le ferez, plus vous créerez là-bas un point d’ancrage important, qui vous permettra d’y revenir plus facilement, plus naturellement.

Enfin, une fois cette visite sensorielle terminée, vous pouvez tout simplement trouver un endroit pour vous asseoir ou vous allonger. Prenez le temps de respirer à nouveau. Posez vous dans votre temple et ressentez la sérénité qui s’en dégage.

Il vous suffira ensuite de simplement vous laisser couler dans ce que l’on appelle le Puit de l’Oubli, c’est-à-dire un trou noir, où vous ne pensez plus à rien, où vous vous laissez complètement couler. Prenez le temps de savourer ce moment, tout ce qu’il s’est passé en vous ; le reste n’a pas d’importance.

Note : si, lors de vos prochaines visites, ce n’est pas ce temple qui revient, ou s’il a évolué, prenez le comme ça vient, ne vous forcez pas à recréer exactement le même environnement à chaque fois. Nous sommes chacun en évolution permanente, ainsi ce qui siège à l’intérieur de nous l’est aussi. Veillez simplement à vous sentir bien dans ce temple.

J’espère que ce deuxième exercice vous plaira ! Il est pour moi une base très importante de ma méditation car il me permet de sortir complètement de mon cadre de vie et de m’éloigner de mes soucis.

Je vous laisse à l’exploration de cet endroit et de vous-même … 🙂

2018-10-19T15:55:24+00:00

Laisser un commentaire

17 + douze =