« L’alchimiste, c’est celui qui s’est pris un rayon de lumière dans l’œil et qui, depuis, n’a pas pu le détacher de cet horizon-là.« 

Un Alchimiste Raconte, Patrick Burensteinas

Avant de découvrir le bouquin, j’ai écouté l’homme sur plusieurs conférences, fascinée et émerveillée par ses histoires … C’est sur l’étalage d’un rayon de librairie que j’ai aperçu par hasard Un Alchimiste Raconte et qu’il m’a paru évident de repartir avec.

Ce livre, c’est l’autobiographie d’un homme en quête de lumière, un de ceux qui l’a trouvé. De sa vison du monde, de son labeur dans le laboratoire, de la fabrication de la pierre philosophale (mais qu’est-elle donc réellement ?) et de ses dons aux mondes. Un livre à lire par tous les curieux du mystique, les fêlés du bocal (car comment laisser passer la lumière sans fissure ?), les assoiffés de connaissances …

Mais avant de vous faire lire la quatrième de couverture, je vous propose une petite vidéo, pour que vous puissiez découvrir l’homme.

Quatrième de couverture

 » Les alchimistes sont rares, on en compte dix par siècle. Patrick Burensteinas est l’un d’eux. Scientifique de formation, il a passé des années dans son laboratoire à faire des expériences d’alchimie. D’abord pour se prouver à lui-même que « ça ne marchait pas », et ensuite parce que ça à marché. L’impossible est devenu possible.

Dans cette autobiographie, il raconte sa quête de la pierre philosophale, celle qui permet d’atteindre l’or des alchimistes, mais surtout la lumière. Et répond selon sa vision très personnelle à ces questions fondamentales : y a-t-il une âme derrière la matière ? Comment ce monde a-t-il été créé ? Qu’est-ce que la mort et qu’y a-t-il au delà ? Existe-t-il une réalité invisible ?

Un leçon de sagesse ordinaire qui passe par les méandres de l’extraordinaire, qu’il souhaite partager avec le plus grand nombre. »

Si vous décidez de prendre en main ce bouquin, de l’ouvrir et de lire les secrets qu’il recèle, alors ouvrez vos sens : les plus connus et ceux qui touchent l’âme …. Car il se pourrait bien que vous y trouviez un fragment de lumière.